dimanche 29 avril 2018

SARDINIA

La Sardaigne est une île de rêve profondément méditerranéenne pour les amoureux de la mer et de la nature.


Bon, nos amis Corses, un peu plus au nord, vous rappelleront que leur île est bien plus agréable, variée et montagneuse, sans oublier les traditions séculaires qu'ils maintiennent au fil du temps malgré l'évolution de la société de consommation;

Ce n'est pas tout à fait faux, mais cette année on va donc découvrir une variante avec l'île sarde au caractère aussi bien trempée, toute son authenticité et sa farouche beauté.



Le long de la côte,environ 2000 km, on espère trouver des plages et criques à l'eau couleur cristalline, transparente, prêtes à nous surprendre, cachées derrière chaque courbe ou falaise, des paysages vallonnés et plongeant dans la mer, des routes sinueuses et piégeuses, des rencontres typiques et/ou surprenantes qui font le charme des vacances en évitant si possible trop de monde.
Pour changer dès le départ, à la place de la traversée en bateau depuis Toulon et la halte familiale à côté de La Ciotat, on réserve avec Volotea des billets d'avion depuis Toulouse à destination de Cagliari;

Les prix sont attractifs au départ (69€) mais une fois que tu ajoutes la modification du billet (ces derniers temps entre problème de santé, de travail et de décès familial) on prend des garanties supplémentaires auquel tu rajoutes la fatidique valise en soute (pour 2 semaines, elle s'impose évidemment), et là cela fait bingo, et tu multiples par 2, moins intéressant mais plus garanti qu'avec Air France et ses grèves éternelles.

Mais ce n'était sans tenir compte du sort de ces malheureux fonctionnaires d'aiguilleurs du ciel qui perturbent les liaisons aériennes et qui font annuler certains vols, donc dans le doute d'une mauvaise surprise de dernière minute, on revient à la solution initiale du bateau , on est sur de partir et de ne pas perdre les locations en plus.

Petites préparation du circuit à réaliser car on part pour 14 jours et il est préférable de planifier car depuis quelques années, les touristes arrivent en juin ou plutôt restent en Europe évitant les destinations low-cost mais devenues beaucoup moins sûres.

Les vacances sont souvent pour découvrir d'autres horizons, mais avec nous, c'est souvent avec des mésaventures, et on ne va déroger dès le départ puisque je ne retrouve plus ma carte bleue (ça rappelle une aventure balinaise à Marie-Pierre sûrement).
Ce n'est pas fini car Corsica nous prévient tardivement que l'embarquement se terminera 1 heure plutôt.
La Mercedes va chauffer  pendant 5h, au passage avec un excès de vitesse à Montpellier.

Après avoir changé plus fois les réservations, l'avantage avec Booking non négligeable,on doit amarrer à Porto Torres, se diriger vers Castelsardo pour la 1ère journée.

La nuit a été calme, la mer aussi, l'apérol ayant ses effets, mais au lieu de dormir sur les sièges réservés, on prendra possession des canapés du lounge de la dolce vita, même s'il laisse les lumières toute la nuit. Réveil à 6h du matin avec le soleil.

En arrivant à 8h du mat, on a le temps d'aller faire un tour à SASSARI à 20 km, bien qu'initialement pas prévu, 
et heureusement qu'on est agile car la ville vaut le détour
avec sa piazza italia et son Victor Emmanuel II, ses cafés et terrasses,
 ses rues en pentes, 
ses facades colorées,
ses monuments religieux,




ses boutiques
son animation,
ses mariages du samedi:une étape à ne pas manquer

Après cette mise en jambe, le gps nous aide bien pour sortir rapidement de la ville pour nous diriger vers notre 1er point de chute à savoir Castelsardo.

En route, une halte rafraîchissante à la marina de Sordo avec quelques échanges en bon français avec des catalans en camping-car, un arrêt à lu bagnu pour une pizza qu'on ne sert que le soir, à retenir pour la suite (ravioli et escalope milanaise à la place avec un rouge un peu âpre avec glaçons pour le faire passer - pas de rosé piscine) dans un resto de seniors.
Arrivée à Castelsordo ébloui par les façades multicolores, 
le chateau dominant le site, les mouettes rieuses, les rues pavées de pierres
le coucher du soleil
son éléphant de pierre
un arrêt à costa paradiso
côtes rocheuses découpées et fonds transparents
Santa Teresa Gallura et les falaises de Bonifacio au loin
son port intérieur protégé
sa caractéristique rue








Direction les côtes ouest souvent prises par les vents sont considérées comme un petit paradis pour la pratique du windsurf et du kite. En clair, ça décoiffe (pas de problème pour moi), mais moins agréable pour patienter jusqu'au coucher du soleil.
Moins développée touristiquement que le Nord jet Set, bling-bling, l'Ouest est riche des influences phéniciennes, puniques et romaines dont ils restent quelques vestiges à peine debout.
Bosa quant à elle, est une ville gracieuse et colorée,
 proche de plages variées et tranquillement animée, où on mange facilement des glaces, surtout quelques bonnes tables.
B&b chez Anna

Oristano sur la côte centre-ouest est une ville très riche en monuments antiques où il fait bon flâner;bon,ça ne prend pas une semaine non plus, en quelques heures, le tour est joué.
Le Tour (la torre) de San Cristoforo, appelée aussi di Mariano, Porta Manna ou Porta Grande (si vous avez une autre idée de naming, n'hésitez pas à proposer) était l'une des portes d'accès aux murs antiques de la ville et en reste un des rares vestiges.
De la Cathédrale d'Oristano, Santa Maria Assuna , détruite lors d'un assaut, il ne reste plus qu'aujourd'hui l'abside, le clocher et la chapelle.

La figure la plus importante de la ville est Eleonora Giudicessa d'Arborea , dont une statue est érigée sur la Piazza du même nom : une femme de caractère qui a résisté aux Aragonais, et de loi en plus en ayant fortement participé à l'évolution du code civil et pénal du coin et déjà à l'avant-garde pour la défense des droits des femmes, dans une île de macho en plus!?!
Oristano
Eléonora, la figue d'Oristano
Passage par Cabras, dans la péninsule de Sinis, à l' étangle plus grand de Sardaigne, où ont élu domicile diverses espèces d'oiseaux comme des flamants roses et des hérons, où la spécialité est l'élevage d'oeufs de bottargas (calamars) préparés avec les spaguettis.

Les plages d'Oristano sont très belles et ont des caractéristiques uniques, mais là en ce dimanche, c'est la sortie obligatoire.
Ainsi, à Putzu Idu la plage est faite de sable blanc et est entourée de salines.

Parmi les plages à voir, il y a également Mari Ermi, Torregrande où on fait une halte aussi pour le casse-croûte et le café, San Giovanni di Sinis, Maimoni, Santa Caterina di Pittinuri où on a fait les courses pour le casse-croûte.

La plage de Is Arenas est  composée de petits grains de quartz blanc avec des nuances vertes et roses, délimitée par les dunes de sable en bordure d'un bois de pins, mais même problème pour un dimanche estival.
                                                                                                                                                                                                                                                                                        

3 Nuits à Alghero, réservées bien à l'avance, la 1ère escale planifiée d'ailleurs, pas seulement parce que la ville est profondément catalane, mais surement parce qu'elle est un point de passage



Elle est appelée aussi Barceloneta (petite Barcelone), car le Catalan est encore parlé aujourd’hui par un quart de la  population à Alghero.
Alghero
La ville est fortifiée d’imposantes tours et murailles style gothique-catalan.

Le centre historique d’Alghero aussi appelé ciutat vella (vieille ville), s’étend dans de charmantes petites rues aux immeubles pittoresques, et quelques églises magnifiques comme la Cathédrale Santa Maria .


La très caractéristique coupole en faïences polychrome de l’ église San Michele est l’un des symboles de la ville.


Surplombant la célèbre Riviera del Corallo , la ville est connue pour l’ artisanat des bijoux de corail rouge.

L’ample côte d’Alghero s’étend sur 80 km entre Capo Marrargiu au sud et Porto Ferro au nord, comprenant également la réserve naturelle marine protégée de Capo Caccia – Isola Piana , où se trouve les fameuses grottes de Neptune .

La région d’Alghero offrent donc divers parcours tant culturels que naturels sur un territoire unique et sauvage.

Photo de cet établissement dans la galerie
Il est possible d'y accéder en excursions en bateaux grâce à un service de bateaux à moteur avec des départs de Cala Gonone vous permettra de vous rendre facilement sur les splendides plages de Cala Fuili , Cala Sisine , Cala Mariolu , Cala Goloritzè et Cala Luna, mais ne vous attendez pas à être seul!!!

Orosei à l'Est, où se trouve Cala Liberotto est caractérisée par sa nature authentique et réservée.


Le golfe d'Orosei est divisé en criques et plages d'une rare beauté, faites de petits cailloux lisses et blancs et aux eaux cristallines.


Beaucoup de ces criques sont accessibles seulement par la mer, ou bien par des parcours pas toujours des plus simples.

                                                           http://sardinias.fr/guide/golfe-orosei-excursion-bateau


Best beaches in Sardinia: top 50 Sardinian beaches you cannot miss by Charming Sardinia



 

#

1 commentaire:

  1. very nice blog, all the information is provided nicely and really a good site to read. I really admire your work, and thoughts, I also have a blog where I share the tutorials of programming to help the students to learn new programming skills, please have a look at it Four JavaScript examples for free and do suggest me to improve it.
    and keep posting the best articles, I am regular visitor of your site.
    Best Regards

    RépondreSupprimer